Crues de la Seine et de la Marne - le SEDIF en première ligne pour une eau de qualité

Ces inondations exceptionnelles n’affectent ni la quantité, ni la qualité de l’eau produite et distribuée par le SEDIF qui met en œuvre tous les moyens nécessaires pour assurer la continuité du service public.

Message d’André Santini, Président du SEDIF

Madame, Monsieur et cher(e) collègue,

Depuis début janvier 2018 la Seine, la Marne et dans une moindre mesure l’Oise, principales ressources des usines du SEDIF sont en crues. Ce phénomène s’est aggravé depuis le mardi 23 janvier 2018 par un passage au niveau de vigilance orange du dispositif national VIGICRUES des fleuves Seine et Marne.

Ces inondations exceptionnelles n’affectent ni la quantité, ni la qualité de l’eau produite et distribuée par le SEDIF qui met en œuvre tous les moyens nécessaires pour assurer la continuité du service public.

Le traitement particulièrement complet basé sur les meilleures technologies des usines du SEDIF, ainsi que la surveillance continue des paramètres de qualité d’eau permettent d’ajuster en permanence les traitements pour produire une eau de qualité parfaitement conforme à la règlementation sanitaire, malgré une dégradation marquée de la qualité de ses ressources principales.

Le SEDIF et son délégataire avaient déclenché par anticipation le Plan de continuité d’activité crues déployant toutes les mesures de protection et d’exploitation nécessaires pour garantir la continuité de l’alimentation en eau potable :

  • la mise en place sur ses usines principales des moyens de surveillance et de protection afin d’assurer la continuité des traitements de potabilisation, à savoir le montage de batardeaux anti-crues amovibles à l’usine Choisy-le-Roi, l’installation d’équipements de sécurité (obturateurs et pompages mobiles), le calfeutrement des ouvertures pour éviter les débordements du fleuve ou les remontées de nappe,
  • l’ajustement des traitements pour répondre à la dégradation de la qualité de la ressource par l’augmentation des dosages de produits de traitement, l’utilisation du réactif de crise, le charbon actif en poudre, pour faire face aux risques de pollutions issus du lessivage des sols, notamment les hydrocarbures,
  • les stocks de produits de traitement ont été réapprovisionnés,
  • la vérification de la disponibilité des équipements de transfert et de secours entre les usines principales,
  • l’augmentation de la capacité de production de l’unité d’eau souterraine d’Arvigny.

Ces mesures s’accompagnent

  • d’un renforcement des équipes d’astreinte et de la constitution d’une cellule de crise pour suivre l’évolution de la situation, en s’appuyant sur le système de pilotage centralisé ServO pour optimiser en temps réel les décisions d’exploitation,
  • de la participation du SEDIF et de son délégataire aux réunions organisées par le centre opérationnel zonal, les services préfectoraux, les ARS et les DRIEE, pour une réactivité maximale.

Ces informations sont disponibles sur le site internet du SEDIF www.sedif.com.

Ainsi, malgré la crue, la qualité de l’eau produite par les usines du SEDIF reste parfaitement conforme aux normes sanitaires, et peut-être consommée sans aucune inquiétude.

Je vous invite à relayer ce message auprès de vos services.

Vous renouvelant la mobilisation des équipes du service public de l’eau potable au service des habitants de notre territoire, je vous prie d’agréer Madame, Monsieur et cher(e) collègue, l’expression de mes sentiments dévoués.